Accueil » Blog » Kasparov - Karpov en 2002

Kasparov-Karpov, le match nostalgique de décembre 2002


Pour la première fois en 18 années d'essais infructueux, Karpov remporte un match contre Kasparov ! Garry ne s'est visiblement pas remis de la 2e du match où il gaffa et n'a été que l'ombre de lui-même dans la 2e journée de vendredi concédanr 1,5 pt sur 2 à un Karpov très à l'aise. Score final: 2,5-1,5 en faveur du 12e champion du monde Anatoli Karpov. Vous pouvez consulter la biographie de Garry Kasparov pour en apprendre plus sur sa carrière de joueur d'échecs.

Le match: Karpov et Kasparov s'affrontent dans les studios d'ABC à Times Square, New-York, du 19 au 20 décembre en 4 parties rapides (25 minutes + 10 secondes par coup joué).

Petit coup de projecteur sur le sponsor et initiateur du match, www.x3dworld.com. Il s'agit d'une start-up internet mue par un concept très intéressant: voir le net en trois dimensions! Cela s'appuie au départ de la reprise d'une vieille idée optique (les fameuses lunettes 3D que l'on trouve régulièrement dans Picsou magazine ou à à mon époque Pif Gadget) mais avec des aménagements et des investissements importants.

Ainsi les lunettes de x3d sont à cristaux liquides et sont électroniquement synchronisées avec votre moniteur !

Pour peu qu'un site internet soit traité en conséquence, on peut réellement avoir l'impression d'avoir la profondeur en plus de la largeur et de la hauteur où de choses flottant dans les airs Les applications sont nombreuses, particulièrement dans les jeux interactifs, et ils sont listés et developpés en anglais sur le site original. Pour notre part, nous émettons une réserve sur la fatigue visuelle qui peut découler de l'usage intensif de ces fameuses lunettes 3D, en vente directe sur le site à 99 dollars.

Pour les anglophones, www.chess.fm, la radio des échecs sur Internet, commentera en direct le match sous la houlette de GMI patentés. ICC (www.chessclub.com) n'en perdra pas non plus une miette.

x3dworld rapid 2002

1 Karpov,An 2688 0 1 1 ½ 2.5 / 4

2 Kasparov,G 2838 1 0 0 ½ 1.5 / 4

Introduction au match

Dans les nombreuses parties qu'ils disputèrent ensemble, les 12e et 13e champions du monde avaient poussé la technique à l'extrême: comment neutraliser psychologiquement l'adversaire, comment jouer avec la nulle en poche... Bref, il devenait extrêmement difficile d'égaliser avec les noirs. Quant à gagner, seul Kasparov a pu l'envisager en jouant parfois des ouvertures sur le fil comme la Grünfeld, jusqu'au moment ou Anatoli trouvait l'antidote pour calmer le jeu et imposer l'avantage du trait des blancs.

Le temps a passé pour les deux champions

Garry est toujours n°1 à 39 ans, mais c'est probablement sa dernière année de service avant de passer le relais. Des signes inquiétants de déclin ont fait leur apparition, comme lors du match Russie-Reste du monde cette année où Garry a vraiment été à la peine: un petit 50% des points, son plus mauvais résultat de la carrière, sans parler bien sûr de son match officiel perdu contre Kramnik en 2000, où il ne remporta pas la moindre partie.

Anatoli, lui, a décramponné depuis longtemps du podium. C'est un champion, mais c'est aussi un joueur. La lutte échiquéenne est sa façon de vivre et, comme le phénix, il récupère toujours même après une râclée mémorable. Il semble s'être même récemment assagi dans sa vie privée puisque nous l'avons vu en France récemment en grande forme, en finale du Grand Prix du Cap d'Agde en en finale du Masters de Bastia. A 52 ans, il demeure toujours le n°17 mondial.

Dans le match de New-York, Garry part nettement favori. Il a tout pour lui, de l'ascendant psychologique à l'avantage de l'âge, sans parler de la 'force brute' indexée par la fameuse formule du professeur Arpad Elo: 2836 à 2688. Presque une catégorie de différence!

Première journée: les noirs jouent et gagnent! Jeudi 19 décembre 2002

Karpov, Anatoli - Kasparov, Garry 0-1 52 D92 Grünfeld 5.Ff4

Kasparov, Garry - Karpov, Anatoli 0-1 47 C42 Partie russe

Comme au bon vieux temps de leurs duels homériques, les anciens frères ennemis des échecs ont croisé le fer une nouvelle fois à Times Square, New York, pour le compte d’une compagnie Internet. Une fois de plus, le jeu d’échecs est utilisé pour promouvoir une technologie de pointe, la représentation en trois dimensions de sites Internet. Les deux grands maîtres sont apparus détendus, ce jeudi 19 décembre, faisant mumuse avec des lunettes ' 3 D ' ou souriant aux facéties d’un magicien prompt à faire disparaître des pions. Puis les visages se ferment dès la première partie disputée en rythme rapide, 25 minutes au compteur + 10 secondes par coup effectué. Kasparov part nettement favori. Cela fait longtemps que la différence d’âge, 13 ans en sa faveur, a creusé le visage de Karpov et l’écart à la marque.

En fait, Karpov ne lui a pas pris une seule partie depuis 1990. C’est sans surprise que Kasparov remporte le premier jeu sans trop forcer : il prend l’avantage dans l’ouverture, force Karpov à sacrifier une qualité (Tour contre Fou) pour survivre, et remporte la finale. Dans la 2e, Karpov tente de contenir la fureur de l’Ogre de Bakou par une ouverture réputée égalisante, la partie russe. Il est laminé. Son roque est disloqué, et deux pions manquent à l’appel au 35e coup. Anatoli, à bout d’arguments, bluffe en sacrifiant une pièce . Et ça marche ! Kasparov, croît instinctivement à la justesse du coup et sacrifie sa dame pour deux pièces. 4 coups plus tard, il abandonne, bondissant furieux hors de la salle.

Deuxième journée: Kasparov aux abonnés absents - Vendredi 20 décembre 2002

Karpov, Anatoly - Kasparov, Garry 1-0 46 D92 Grünfeld 5.Ff4

Kasparov, Garry - Karpov, Anatoly 1/2 28 C42 Partie russe

Nous avons laissé vendredi les deux ex-champions du monde dos-à-dos, à l’issue de deux des quatre parties rapides au programme d’un match exhibition disputé en public à Times Square, New York. Même si l’enjeu était symbolique - Kasparov n’a jamais perdu de match contre Karpov et lui a ravi le titre mondial en 1985 - Garry a visiblement travaillé du chapeau la nuit suivant sa gaffe dans la seconde du match. Dans la 3e ci-après, il dispose modestement ses forces et, à l’issue de l’ouverture, Karpov parvient au genre de position qu’il adore: un léger avantage sans contre-jeu adverse.

Il manoeuvre à merveille, et Kasparov voit avec stupeur son aile-dame partir en fumée. Il tente de se raccrocher aux branches en sacrifiant son cavalier contre deux pions, mais la technique de Karpov est sans faille, et il devra coucher son roi en signe d’abandon. Dans la 4e et dernière du match, complètement sonné, il proposera de lui-même la nulle au moment où il perd de nouveau pied, entérinant une défaite méritée.

Partie Kasparov - Karpov PGN

Karpov - Kasparov (3e) 1.d4 Cf6 2.c4 g6 3.Cc3 d5 4.Cf3 Fg7 5.Ff4 dxc4 6.Tc1 0-0 7.e3 Cbd7 8.Fxc4 c5 9.dxc5 Cxc5 10.0-0 Fe6 11.Fxe6 Cxe6 12.Fe5 Dxd1 13.Tfxd1 Tfd8 14.Rf1 Cd7 15.Fxg7 Rxg7 16.Cd5 Cb6 17.Cxb6 axb6 18.a3 Txd1+ 19.Txd1 Tc8 20.Re2 Rf6 21.Ce1 Tc4 22.Td7 Cc5 23.Tc7 b5 24.f3 e5 25.b4 Ca4 26.Txb7 Tc6 27.e4 Re6 28.h4 h5 29.Cd3 Tc2+ 30.Re3 f5 31.g3 fxe4 32.fxe4 Tg2 33.Txb5 Txg3+ 34.Rd2 Tg2+ 35.Re1 Cc3 36.Tb6+ Re7 37.Cxe5 Te2+ 38.Rf1 Txe4 39.Cxg6+ Rf7 40.Rf2 Cd5 41.Tc6 Cxb4 42.axb4 Txb4 43.Ce5+ Rg7 44.Tc4 Tb5 45.Cd3 Rf6 46.Tc5 1-0.

En savoir plus

Kasparov affronte Deep Junior pour déterminer qui est le plus fort entre l'homme et la machine.

Match de championnat du monde entre Garry Kasparov et Vladimir Kramnik à Londres en 2000

Anatoly Karpov sur Chessgames.com

Garry Kasparov sur Chessgames.com